Sélectionner une page

L’Orchestre de Pau Pays de Béarn reçoit le Wiener Ring Ensemble le dimanche 20 décembre à 15h30 au Théâtre Saint-Louis, dans le cadre de sa saison de musique de chambre. Cet ensemble prestigieux est composé de musiciens de la Philharmonie de Vienne.

  • Café concert à 14h30 avec Frédéric Morando
  • Concert à 15h30

Programme

JOHANN STRAUSS Valses et Polkas

Wiener Ring Ensemble

Le Wiener Ring Ensemble a été créé il y a 25 ans. Cet ensemble de musique de chambre formé de 9 solistes de l’Orchestre Philharmonique de Vienne a, depuis sa création, donné plus de 100 concerts dans le monde entier. L’origine du Wiener Ring était un quatuor de la Wiener Musikverein, créé et dirigé par le violon solo Rainer Küchl. Il s’est peu à peu étoffé à travers le temps d’autres instruments pour élargir le répertoire tels que la flûte, les clarinettes, le cor et la contrebasse , tous solistes.

A Vienne, le Wiener Ring Ensemble est devenu célèbre grâce aux traditionnels concerts de la Saint Sylvestre au Musikverein chaque fin d’année. Depuis 1991, il se produit à travers le Japon, tournée qui est également devenue une tradition dans les deux premières semaines de chaque nouvelle année.

Dans le même temps, l’ensemble a participé à plusieurs festivals prestigieux tels que le Festival de Salzbourg ou les ”Music Weeks” à Lucerne .

Le répertoire se compose principalement de la musique Viennoise composée par Johann Strauss (père et fils), Josef Strauss , Franz Lehar , Carl Michael Ziehrer.

Rainer Küchl, 1er violon
Rainer Küchl est originaire de Waidhofen-an-der-Ybbs, en Autriche. Il s’est formé auprès du professeur Franz Samohy, à l’Académie de musique de Vienne, se produisant comme soliste à l’occasion de nombreux concerts en Autriche et à l’étranger. A l’âge de 20 ans, il est nommé premier soliste à l’Orchestre philharmonique de Vienne et à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne. En 1973, il remporte le Prix d’interprétation Mozart. En 1982, il est nommé professeur à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne. Il dirige le Wiener Ring-Ensemble depuis 1985, année où il reçoit la Médaille du Mérite du Land de Salzbourg. En 1988, il est décoré de la Croix d’honneur autrichienne de la science et des arts, puis en 1994, de la Croix de Commandeur de l’Ordre du mérite de la République d’Autriche. En 2001, il devient membre honoraire de l’Opéra national de Vienne. En 2010, la ville de Kawasaki lui attribue le titre d’Ambassadeur des relations amicales et le gouvernement japonais lui remet les insignes de l’Ordre du Soleil levant, Rayons d’or.

Daniel Froschauer, 2ème violon
Né à Vienne, le violoniste Daniel Froschauer étudie à la Julliard School de New-York auprès de Dorothy DeLay et de Masao Kawasaki, complétant sa formation avec Pinchas Zukerman ainsi que les professeurs Alfred Staar et Alfred Altenburger, à Vienne. En 1990, le magazine Musical America, à New York, lui attribue le Young Artist Award. En 1997, Daniel Froschauer remporte le Concours International Pierre Lantier, à Paris. Il se produit comme soliste aux côtés du Morzateumorchester de Salzbourg, du Philharmonique du Japon, de l’Orchestre de radiodiffusion de la WDR, du New York Symphonic Ensemble, de la Nordwestdeutsche Philharmonie, du Reno Philharmonic Orchestra et du New York Virtuosi Strings Chamberorchestra. En 1993, il fait ses débuts dans la salle Brahms du Musikverein de Vienne. Depuis 1998, il est soliste à l’Orchestre philharmonique de Vienne et à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne, dont il est le violoniste solo depuis 2004. Daniel Froschauer joue sur un violon de Domenico Mantagnana datant de 1723.

Heinrich Koll, altiste
Heinrich Koll naît à Vienne, où il suit l’enseignement des professeurs Steinbauer et Samohyl, à l’Ecole supérieure de musique de Vienne. En 1975, il obtient son diplôme avec mention. La même année, il est nommé alto solo au Tonkünstlerorchester de Basse-Autriche. De 1976 à 1980, il occupe les fonctions d’alto solo à l’Orchestre symphonique de Vienne. Il se produit également comme soliste aux côtés du Tonkünstlerorchester et d’autres orchestres. Il est depuis 1980 alto solo à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne et à l’Orchestre philharmonique de Vienne. Depuis 1987, il joue au sein du Vienna Musikverein Quartett, connu sous le nom de Küchl Quartett, quatuor qui propose un cycle de concerts au Musikverein de Vienne. A partir de 2007, il se produit par ailleurs avec ses deux filles au sein du Koll Trio, alternant des tournées aux Etats-Unis et au Japon ainsi que des concerts au Musikverein de Vienne. Il a joué comme soliste avec la Philharmonie de Vienne, interprétant en 1991 la symphonie dite Concertante pour l’ouverture de l’année Mozart, en compagnie de Rainer Küchl et sous la baguette du chef d’orchestre Zubin Mehta. Cette même année, il a enregistré le Don Quichotte de Richard Strauss sur CD, avec Franz Bartholomey et André Previn, enregistrement suivi d’une nouvelle interprétation de ce poème symphonique avec Mstislaw Rostropowitsch et Seiji Ozawa. Il a aussi enregistré un CD comme soliste pour la collection Philharmonic Soloists. Il a en outre donné la symphonie Concertante de Mozart en Espagne et au Musikverein de Vienne. Dans le cadre des concerts d’abonnement du Philharmonique de Vienne, il a interprété le concerto pour clarinette, alto et orchestre de Bruch, en compagnie d’Ernst Ottensammer. Depuis de nombreuses années, il enseigne au Pacific Music Festival de Sapporo, au Japon, où il se produit comme soliste et dans le cadre de concerts de musique de chambre. Heinrich Koll participe enfin à des masterclasses à la Manhattan School of Music de New York et à l’Université de Californie (USC), à Los Angeles et Berkeley.

Robert Nagy, violoncelle
Robert Nagy est né à Makó, en Hongrie. Il commence le violoncelle à l’âge de sept ans, remportant dès ses douze ans un premier concours national dans son pays natal. Il étudie à l’Académie de musique de Budapest auprès des professeurs Csaba Onczay et Miklós Perényi, puis poursuit avec Wolfgang Herzer, à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne. En 1988, il remporte le concours de violoncelle David Popper et reçoit en 1989 l’International Florian Award, à Venise. Robert Nagy est depuis 1992 membre de l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne. Nommé au Philharmonique de Vienne en 2005, il en est désormais le premier violoncelliste.

Michael Bladerer, contrebasse
Né en 1968 à Waidhofen-an-der-Ybbs, Autriche, où il suit son cursus d’études secondaires, Michael Bladerer commence les cours de piano à l’âge de huit ans. A treize ans, il se met à la contrebasse, puis à l’orgue. De 1986 à 1995, il étudie auprès du professeur Ludwig Streicher, à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne, achevant son cursus par un diplôme avec mention. Entre 1995 et 1996, il approfondit sa formation avec le professeur Johannes Auersperg, à l’Université de Graz. De 1998 à 1999, il étudie à l’Académie de musique Hans Eisler de Berlin auprès de Norbert Duka. Engagé au Brucknerorchester de Linz et à l’Orchestre symphonique de Vienne, il est alors nommé contrebassiste solo à l’Opéra comique de Berlin. En 1999, il obtient un poste à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne, puis en 2002 au Philharmonique de Vienne. Depuis 2008, il est également membre de la Hofmusikkapelle de Vienne. Il compte à son actif de nombreux concerts comme soliste et chambriste, tant en Autriche qu’à l’étranger. Depuis 2009, il joue au sein de l’octuor Wiener Oktett et participe à de multiples enregistrements à la télévision, à la radio et sur CD. A ce jour, il a interprété plus d’une vingtaine d’oeuvres de compositeurs contemporains. Michael Bladerer donne aussi des masterclasses, notamment au Pacific Music Festival de Sapporo, à l’Université de Californie (USC), à Los Angeles, et à l’Université de Nouvelle-Angleterre, à Boston.

Karl-Heinz Schütz, flûte
Karl-Heinz Schütz exerce comme premier flûtiste solo à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne et au Philharmonique de Vienne. De 2005 à 2011, il occupait ce même poste au Symphonique de Vienne. Il enseigne la flûte à l’Université Conservatoire de Vienne.
Né à Innsbruck et ayant grandi à Landeck, au Tyrol, il a fait ses études musicales en Autriche, en Suisse et en France. Il s’est formé en Autriche auprès du professeur Eva Amsler, au Conservatoire régional de musique du Vorarlberg (Autriche), et en France dans la classe du professeur Philippe Bernold, au Conservatoire national supérieur de musique (CNSM) de Lyon, où il s’est perfectionné en musique de chambre auprès de Jean-Louis Cappezzali. En Suisse, il a suivi les cours d’Aurèle Nicolet, qui l’ont fortement marqué.
Les deux premières récompenses internationales d’importance à lui être décernées l’ont été, en 1998, au Concours international de flûte Carl Nielsen (Danemark), et en 1999, au Concours international de flûte de Cracovie (Pologne).
Avant sa nomination comme premier flûtiste solo à Vienne, il a occupé ce même poste durant quatre ans au Philharmonique de Stuttgart et enseigné de 2000 à 2004 au Conservatoire national du Land autrichien de Vorarlberg.
Il est invité par des orchestres de renommée tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, les orchestres allemands de Radio de la NDR à Hambourg, de la WDR à Cologne et de la HR à Frankfurt, l’orchestre de l’Opéra de Lyon, celui du Festival de Bayreuth et le Super World Orchestra, au Japon.
Il a interprété comme soliste les principaux concertos pour flûte aux côtés des orchestres Symphonique de Vienne, Konzertverein de Vienne, Classical players Vienna, Philharmonique de Stuttgart, Orchestre symphonique de Barcelone, Odense Symphony, Camerata XXI de Tarragone, Concertino de Vienne, Capella de Cracovie et autres. Il a eu la chance et l’opportunité de jouer sous la direction de chefs comme Georges Prêtre, Pierre Boulez, Ivan Fischer, Lorin Maazel, Kent Nagano, Jukka-Pekka Saraste, Yakov Kreizberg, Raphael Frühbeck de Burgos, Yuri Simeonov, Vladimir Fedosejev, Fabio Luisi, Franz Welser-Möst et Wolfgang Sawallisch.
Sa carrière de soliste et de chambriste l’a fait voyager dans d’importants festivals d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord et du Sud, et il est régulièrement invité comme professeur de marque à des stages internationaux de musique et à des masterclasses, en particulier en Corée du Sud, à l’Académie de Nice, aux masterclasses internationales du Liechtenstein, à celles de Bludenz (Autriche), au Festival de l’Académie de Bregenz (Autriche), à l’Académie européenne de flûte de Fiss (Autriche) et au Pacific music Festival de Sapporo, au Japon, entre autres.
Des interventions constantes au sein de diverses formations de musique de chambre lui permettent d’enrichir son répertoire, qui s’étend du Baroque à l’Avant-garde. Il est membre de l’ensemble instrumental Dorian Consort et du groupe Doremis Ensemble Wien.
Il a effectué de nombreux enregistrements pour des associations de radiodiffusion et produit quelques CD : Récital de flûte de Debussy à Boulez, W.F. Bach : Duos de flûte, 4e concerto brandebourgeois, Taffanel : Opéra paraphrase.

Peter Schmidl, clarinette
Peter Schmidl est né à Olomouc, en République tchèque. Après ses études secondaires, il se forme à l’Académie de musique avec Rudolf Jettel et obtient son diplôme de fin d’études avec mention. En 1965, il rejoint l’Orchestre philharmonique de Vienne comme clarinettiste solo. Il est alors membre de l’octuor Wiener Oktett et du Wiener Blasersolisten. Il se produit en tant que soliste avec le Philharmonique de Vienne, l’Orchestre Tonkünstler de Basse-Autriche, l’Orchestre de Paris, la Staatskapelle de Saxe, l’Orchestre Mozarteum, etc., sous la direction des chefs Karajan, Bernstein, Previn, Levine, Karl Bohm, Muti, Ozawa, Eschenbach, Tilson Thomas, Harnoncourt et bien d’autres. Depuis 1967, il enseigne à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne (classe de pratique artistique de la clarinettte) et dispense de nombreuses masterclasses en Europe et au Japon (Florence, Salzbourg, Kusatsu, PMF Sapporo, etc.). Il enregistre également de nombreux CD et DVD en tant que soliste. Entre 2001 et 2005, il est directeur général à l’Orchestre philharmonique de Vienne. Entre 2001 et 2011, il occupe les fonctions de directeur artistique au Pacific Music Festival de Sapporo, au Japon. En 1984, il reçoit la médaille du Mérite du Land de Salzbourg, après quoi il est décoré, en 1991, de la Croix d’honneur autrichienne de la science et des arts, puis en 1999 du Grand Insigne du Mérite de la République d’Autriche. Entre 2006 et 2010, il occupe le poste honoraire de Doyen de l’Opéra national de Vienne.

Johann Hindler, clarinette
C’est à neuf ans que Johann Hindler commence son apprentissage de la clarinette auprès de Josef Bruander, dans sa ville natale de Frohnleiten. A partir de 1973, il débute ses études avec Karl Steinwidder à Graz, puis les poursuit avec Peter Schmidl à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne, où il les termine en obtenant son diplôme avec mention. Il suit en outre un cursus de techique du souffle avec Hilde Langer-Rühl et Johann Leutgeb. En 1979, il est nommé clarinettiste à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne, puis en 1982 à l’Orchestre philharmonique de Vienne. En 1980, il devient l’assistant de Peter Schmidl à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne, où il enseigne depuis 1995 au sein de sa propre classe de clarinette. Figurent au nombre de ses élèves Matthias Schorn et Daniel Ottensamer (tous deux sont membres du Philharmonique de Vienne, Daniel Ottensamer joue à l’Orchestre philharmonique de Berlin, et tous deux sont aussi premiers clarinettistes solos à l’Orchestre Mozarteum de Salzburg), Ferdinand Steiner et Christoph Zimper, y figurent encore le premier clarinettiste de l’Opéra national de Bavière, Andreas Schablas, ainsi que Petra Stump et Heinz-Peter Linshalm du duo Stump-Linshalm. En musique de chambre, Johann Hindler joue au sein du Wiener Ring Ensemble et du Wiener Bläsersolisten. Il a également fait partie du comité de l’Académie d’orchestre d’Ossiach (Autriche).

Wolfgang Tomböck, cor
Wolfgang Tomböck est né à Vienne et a été initié au piano par sa mère. A l’âge de dix ans, son père, alors premier corniste du Philharmonique de Vienne, commence à lui donner des leçons de cor. En 1972, Wolfgang Tomböck débute ses études de cor à l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne avec le professeur Veleba. A l’issue d’une audition concluante à l’Opéra national de Vienne, il devient troisième corniste à l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne ainsi qu’à l’Orchestre philharmonique de Vienne, où il devient en 1980 premier corniste. Il joue sous la direction de nombreux chefs de renommée, parmi lesquels Karl Böhm, Herbert von Karajan et Leonard Bernstein. Il se produit en outre au sein de divers ensembles, en compagnie d’autres membres du Philharmonique de Vienne, et enregistre des CD de musique de chambre et en solo.

Share This