Sélectionner une page

village-sans-papas

Théâtre Saint-Louis à Pau

  • Jeudi 19 Mai, 10h (réservé aux scolaires)

  • Vendredi 20 Mai, 10h (réservé aux scolaires) et 20h (ouvert au public)

Synopsis

Les enfants, filles et garçons, sont dans la salle de classe. Leur maître est parti au front. Ils attendent leur nouveau maître ou nouvelle maîtresse. Ils ne savent pas de qui il s’agit. Blaise se met à la place du maître et lance des suppositions. Il fait le pitre. Et si c’était le curé, qui est trop vieux pour partir ? Et si c’était le boucher, qui est invalide ? Et si c’était le fou du village ? (il les imite) Surprise, c’est la femme du fou qui vient leur faire la classe. Comme les enfants ont peur d’elle aussi, ils lui demandent si elle est une sorcière. La nuit, certains communiquent avec leur père, dans leur pensées. Au bout de quelques mois, le père de Blaise revient. Il est blessé. Le petit frère de Blaise ne le reconnaît pas. Il est convaincu qu’il y a un étranger dans leur maison, qui se fait passer pour leur père…

Le village sans papas de Florence Seyvos est une commande de l’OPPB qui traite des affres de la guerre, dans le cadre du Centenaire de la guerre 1914-1918.

Nous sommes dans un village de province, en 1914. Les pères partent pour la guerre. Beaucoup ne reviendront pas. Les enfants, désœuvrés, continuent la vie, premières victimes innocentes de l’absence forcée. Le village sans papas s’attache à démontrer comment la guerre est vécue par des enfants, directement touchés et concernés à cette époque, et met en parallèle comment les enfants la vivent aujourd’hui en permanence dans les médias, sans pour autant être concernés ou victimes.

Cette création est soutenue par l’Inspection d’Académie des Pyrénées-Atlantiques, la Ville de Pau, la Fondation Total et l’Orchestre de Pau Pays de Béarn.

Quelques mots de l’auteur… (Florence Seyvos, écrivain)

Quand Frédéric Morando m’a proposé d’écrire ce livret, j’ai tout de suite eu envie d’accepter parce que j’aimais l’idée d’essayer d’écrire le livret d’un opéra pour enfants et parce que je gardais un merveilleux souvenir de l’adaptation de La tempête, de la musique et de la mise en scène d’Hervé Suhubiette et du travail enthousiasmant que Valérie Artigas avait fait avec les enfants sur ce spectacle. La seule chose qui m’inquiétait, c’était que je n’avais jusqu’à présent jamais écrit pour répondre à une commande sur un sujet précis. Les séances de travail avec les enfants de la classe de Marie-Laure Roubergue de l’école Trianon sont pour moi des souvenirs précieux, très émouvants, et ont nourri l’écriture du texte. Je me suis mise au travail entourée des bribes de textes écrits par les enfants, que je gardais tout le temps sur ma table, et de notes que j’avais prises issues des échanges avec Frédéric Morando et Hervé Suhubiette. Les personnages me sont venus très vite, et je me suis profondément attachée à eux. Peut-être parce que j’ai passé mon enfance dans une région (les Ardennes) très marquée par la guerre, je me suis aperçue que cette histoire faisait partie de moi depuis longtemps… J’espère retranscrire dans ce texte les émotions sous l’emprise desquelles je me trouvais en l’écrivant. Florence Seyvos.

L’équipe artistique

  • Musique et mise en scène : Hervé Suhubiette
  • Livret : Florence Seyvos
  • Création lumière : Frédéric Jouanlong
  • Vidéo: Bruno Wagner
  • La mère, l’institutrice : Séverine Dervaux (chant)
  • Le fou, le facteur : Hervé Suhubiette (récitant)
  • Le père : Arnaud Bonnet (chant et violon)
  • Relation avec les écoles : Valérie Artigas et Didier Touyet
  • Direction : Frédéric Morando

Le Cartable de Valérie

L’OPPB, depuis sa création, conçoit et met en œuvre un projet éducatif majeur en invitant et en préparant les scolaires du territoire aux répétitions générales commentées tout au long de la saison. Il crée également un opéra pour et par les enfants scolarisés dans le but de sensibiliser à la pratique artistique et former les artistes et spectateurs de demain. Chaque saison, 3 écoles paloises sont identifiées afin de co-construire un opéra d’enfants. Un travail artistique est engagé sur une partie de l’année scolaire avec le concours des enseignants et personnels de l’Éducation Nationale afin de créer un spectacle de niveau professionnel, encadré par des artistes professionnels : Compositeur, metteur en scène, musiciens, techniciens..

 

Share This