20, 21, 22 & 23 janvier 2021 — Palais Beaumont, Auditorium de Vigny

Les 20, 21 & 22 janvier à 20h (rencontre avant concert à 18h30)
Le 23 janvier à 18h (rencontre avant concert à 17h).

Karl Heinz Schutz, flûte

Mélanie Laurent, harpe

Direction, Fayçal Karoui

  • Mozart : Ouverture des Noces de Figaro
  • Mozart : Concerto pour flûte et harpe
  • Connesson : Concerto pour flûte Pour sortir au jour
  • Prokofiev : Symphonie classique

 

Karl Heinz Schutz, flûte

Karl Heinz Schutz, flûte

Né à Innsbruck et ayant grandi à Landeck, au Tyrol, il a fait ses études musicales en Autriche, en Suisse et en France. Les deux premières récompenses internationales d’importance à lui être décernées l’ont été, en 1998, au Concours international de flûte Carl Nielsen (Danemark), et en 1999, au Concours international de flûte de Cracovie (Pologne). Avant sa nomination comme premier flûtiste solo à Vienne, il a occupé ce même poste durant quatre ans au Philharmonique de Stuttgart et enseigné de 2000 à 2004 au Conservatoire national du Land autrichien de Vorarlberg.

Il est invité par des orchestres de renommée tels que l’Orchestre de la Suisse Romande, les orchestres allemands de Radio de la NDR à Hambourg, de la WDR à Cologne et de la HR à Frankfurt, l’orchestre de l’Opéra de Lyon, du Festival de Bayreuth et le Super World Orchestra, au Japon.

Il a interprété comme soliste les principaux concertos pour flûte aux côtés des orchestres Symphonique de Vienne, Konzertverein de Vienne, Classical players Vienna, Philharmonique de Stuttgart, Orchestre symphonique de Barcelone, Odense Symphony, Camerata XXI de Tarragone, Concertino de Vienne, Capella de Cracovie et autres. Il a eu la chance et l’opportunité de jouer sous la direction de chefs comme Georges Prêtre, Pierre Boulez, Ivan Fischer, Lorin Maazel, Kent Nagano, Jukka-Pekka Saraste, Yakov Kreizberg, Raphael Frühbeck de Burgos, Yuri Simeonov, Vladimir Fedosejev, Fabio Luisi, Franz Welser-Möst et Wolfgang Sawallisch.

Sa carrière de soliste et de chambriste l’a fait voyager dans d’importants festivals d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord et du Sud, et il est régulièrement invité comme professeur de référence à des stages internationaux de musique et à des masterclasses, en particulier en Corée du Sud, à l’Académie de Nice, aux masterclasses internationales du Liechtenstein, à Bludenz (Autriche), au Festival de l’Académie de Bregenz (Autriche), à l’Académie européenne de flûte de Fiss (Autriche) et au Pacific music Festival de Sapporo, au Japon, entre autres.

Des interventions constantes au sein de diverses formations de musique de chambre lui permettent d’enrichir son répertoire, qui s’étend du Baroque à l’Avant-garde. Il est membre de l’ensemble instrumental Dorian Consort et du groupe Doremis Ensemble Wien. Karl Heinz Schutz a effectué de nombreux enregistrements pour des associations de radiodiffusion et produit quelques CD : Récital de flûte de Debussy à Boulez, W.F. Bach : Duos de flûte, 4e concerto brandebourgeois, Taffanel : Opéra paraphrase.

 

Mélanie Laurent, harpe

Mélanie Laurent, harpe

Mélanie Laurent est la Médaillée d’Or de l’USA International Harp Competition 2019, l’un des concours de harpe les plus prestigieux du monde. Elle a également remporté le Premier Prix du Concours de harpe Leopold Bellan en 2017, parallèlement à sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Par sa virtuosité et sa sonorité riche et sensible, Mélanie a charmé le public américain, selon le Harp Column Magazine, qui la qualifie de “source d’inspiration” et vante son “toucher d’or”.

Initiée à la musique classique grâce à une famille de musiciens professionnels, son jeu est aussi nourri par une carrière pluridisciplinaire : elle apprécie tout autant l’enseignement, les concerts en solo, et le métier d’orchestre.

Programmée en récital solo en France et à travers le monde, elle jouera au cours de ces prochains mois à Cardiff, Chicago, Hong Kong, Pékin, Shanghai, Xi’an, Milan et Turin.

Elle a joué notamment au sein de l’Orchestre de l’Opera National de Paris, l’Orchestre National de France, et l’Orchestre National d’Ile de France, dans des salles telles que la Philharmonie de Berlin, la Berlin Konzerthaus, la Philharmonie de Paris, l’Opéra Bastille, l’Opéra Garnier, ou encore le Théâtre des Champs-Elysées.

 

Share This