*28, 29, & 30 avril 2021 — Église Saint-Jacques

Les 28, 29 & 30 avril à 20h

* Compte tenu du 1er Mai, le concert abonné de samedi est avancé au mercredi 28 Avril exceptionnellement

.

Chœur OPPB, Pascale Verdier

Solistes de l’Académie nationale de L’Opéra de Paris

Direction, Fayçal Karoui

Cette messe en do mineur, bien qu’inachevée puisqu’il manque l’Agnus Dei et certaines sections du Sanctus et du Credo, se place au sommet de l’œuvre de musique sacrée de Mozart. Animée par une grande ferveur, elle parvient à concilier le baroque et le classique.

Il ne s’agit pas d’une œuvre de commande , mais plutôt d’une action de grâce , puisque Mozart s’était fait le serment d’écrire une messe, une fois marié avec Constance, qui venait de tomber malade (lettre à son père, Léopold du 4 janvier 1783). Les airs de soprano ont été composés à l’ intention de Constance, qui les a interprétés lors de la première exécution de cette Messe à Salzbourg. Mozart, issu d’une famille très pieuse était profondément religieux, mais son indépendance d’esprit l’avait souvent mis en porte-à-faux avec la hiérarchie catholique après les réformes de la musique d’église imposées.

La Grande Messe en ut est considérée, avec le Requiem, comme l’apogée des œuvres religieuses de Wolfgang Amadeus Mozart.

Share This