Hildegarde Fesneau

Hildegarde Fesneau

5, 6, 7, 8 avril 2017 – Palais Beaumont

Hildegarde Fesneau, violon
Ruzan Mantashyan, soprano
Fayçal Karoui, direction

Barber : Concerto pour violon
Mahler : Symphonie n°4

Hildegarde Fesneau

Lauréate de plus d’une trentaine de concours, c’est à 19 ans que Hildegarde Fesneau remporte le cinquième prix au concours Long-Thibaud-Crespin au Théâtre des Champs Élysées et devient Révélation Classique ADAMI 2015.

Depuis, elle suit l’enseignement d’Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Après le concours Long-Thibaud-Crespin sa carrière prend son envol et elle est invitée plusieurs fois Salle Cortot et Salle Gaveau en sus de festivals tels que Colmar, Sully sur Loire, Pablo Casals à Prades ainsi que dans plusieurs festivals en Grèce et en Guadeloupe.

En février 2015 elle a la grande chance de se produire au Royal Albert Hall à Londres et devient le mois suivant le « Jeune Talent » du magazine n°633 de Diapason. Repérée par Yves Henry et Deborah Nemtanu, elle se produit régulièrement avec eux en concert et continue de développer son duo avec le pianiste Antoine De Grolée, également cinquième prix Long-Thibaud (2007).

Plus jeune, Hildegarde formait un duo avec sa sœur pianiste Zéphyrine et elles avaient eu le privilège d’être invitées à jouer dans la programmation de Lorin Maazel ainsi qu’en première partie d’un concert de Seiji Ozawadont dont elles avaient pu solliciter les précieux conseils musicaux. À 15 ans, Hildegarde Fesneau avait été sélectionnée pour jouer plusieurs œuvres contemporaines en soliste Salle Pleyel, sous la direction de François-Xavier Roth, accompagnée par le London Symphony Orchestra et 100 jeunes instrumentistes dans le cadre du projet « Take a bow ».

En janvier 2016, elle est invitée à jouer au Zénith de Pau la « Fantaisie de Carmen » de Sarasate sous la direction de Fayçal Karoui pour les trois galas du nouvel an et réinvitée pour jouer le concerto de Barber en avril 2017. Le mois suivant elle se produit au Théâtre des Bouffes du Nord dans le cadre de l’Adami et fait l’objet de plusieurs interviews et articles sur France Musique, Radio-France, RTL, La Nouvelle République.

Bénéficiaire de la fondation SAFRAN et lauréate de la Fondation Banque Populaire, elle joue un magnifique violon Tommaso Balestrieri de 1756 prêté par l’association Zilber-Vatelot-Rampal.

En novembre 2017, pour le public chinois, Hildegarde Fesneau et son partenaire de duo Antoine De Grolée se produiront en tournée dans les plus belles salles de Chine.

Ruzan Mantashyan

Ruzan Mantashyan, soprano

Née en Arménie, Ruzan Mantashyan étudie le piano, dès l’âge de sept ans, au Conservatoire Komitas de Erevan. Quelques années plus tard, elle commence ses études de chant dans cette même institution auprès de Valey Harutyunov.

A l’âge de dix-sept ans, elle est invitée pour des concerts avec l’Orchestre Philarmonique d’Arménie. De 2010 à 2012, elle fait partie de «l’Accademia di Belcanto» de Mirella Freni à Modena. De 2012 à 2014 elle étudie dans la classe de Hedwig Fassbender à la “Hochschule” de musique de Francfort et y obtient son Master.

A l’âge de dix-sept ans, elle est invitée pour des concerts avec l’Orchestre Philarmonique d’Arménie. Une tournée la conduit à Bari, Cesena, Modena, Mirandola. En 2011, elle participe à des concerts en hommage à Luciano Pavarotti à Modena et à Bologne. Elle est finaliste du concours «Francisco Vinas» de Barcelone et obtient le Prix Spécial du Concours. En décembre 2012, elle chante Susanna (Le Nozze di Figaro) au Teatro Pavarotti de Modena.
En juin 2013, elle remporte le concours «Toti dal Monte» pour Musetta (La Boheme) et interprète ce rôle à Treviso, Bolzano, Fermo et Ferrara. Elle est depuis octobre 14 membre de l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris.

Au cours du premier semestre 2014, elle interprète Servilia (La Clemenza di Tito) à Reggio Emilia, ainsi que Echo (Ariadne auf Naxos), en concert, au Konzerthaus de Berlin (dir. Ivan Fischer), rôle qu’elle reprend à l’Opéra Bastille pendant la saison 14/15 sous la direction de Michael Schonwandt. Elle chante également en concert au Palais Garnier sous la direction de Jérémie Rhorer ou à l’auditorium du Louvre, puis Fiordiligi à Paris – Créteil et Antibes, La Quatrième Symphonie de Mahler en concert à Erevan.

Parmi ses projets : Mimi dans La Bohème au Grand Théâtre de Genève, “A Way back Home” création de Johanna Lee à l’Opéra National de Paris, Echo (Ariadne auf Naxos) au Festival de Glyndebourne et à l’opéra de Munich, Fiordiligi à Lille, L’Enfant dans l’Enfant et les Sortilèges au Komische Oper Berlin, la 4ème Symphonie de Mahler en concert, Xenia dans Boris Godunow à l’Opéra de Paris…

Ruzan Mantashyan parle arménien, russe, anglais, italien et allemand.

Programme

Télécharger (PDF, 1.3MB)


Pin It on Pinterest

Partager

Partager avec vos amis