Concert du Nouvel An 2017Le traditionnel concert du Nouvel An se déroulera le samedi 7 janvier à 20h30 et le dimanche 8 janvier à 11h et 17h.

A cette occasion l’Orchestre de Pau Pays de Béarn recevra Lucero Tena, Eva Zavaro, Edgar Moreau, Mariam Adam et les 220 enfants de l’orchestre de jeunes El Camino.

CONCERT DU NOUVEL AN 2017

3 concerts les 7 et 8 janvier 2017 au Zénith de Pau

Réservations :http://www.ticketpass.fr/oppb/

Suivre sur Facebook

Lucero Tena – castagnettes
L’art de jouer des castagnettes de Lucero Tena est exceptionnel. Tout le monde sait que, dès l’antiquité, on “claquait des crotales” qui, avec le temps, sont devenus ce que nous appelons maintenant des castagnettes. Cet instrument de percussion est utilisé depuis bien des années déjà par toutes les danseuses d’Espagne, populaires ou classiques. Certaines de ces danseuses se sont distinguées par l’élégance de leur interprétation des castagnettes. Toutefois, aucune d’elles n’a réussi à en faire un art en soi, un royaume de l’expression esthétique, rempli de valeurs émotionnelles et sensibles. Ce mérite revient à Lucero Tena. Pour arriver à créer cet art, il fallait quelqu’un qui réunisse les dons essentiels que nous admirons en elle : sensibilité rythmique, juste calibration des intensités sonores et surtout une maîtrise, qu’on peut dire unique au monde, dans son claquement des castagnettes, dont le ton est le plus parfait, égal et rythmé qu’on n’ait jamais pu écouter. Des compositeurs comme Joaquin Rodrigo, Federico Moreno-Torroba, Leonardo Balada et Enrique Llacer-Regolí ont composé pour elle des œuvres pour castagnettes. Lucero Tena a imprimé à l’interprétation des castagnettes un style personnel incomparable et s’est distinguée par la promotion de cet instrument et son incorporation aux grandes salles de concert, en tant qu’instrument soliste d’œuvres concertantes, couronnant ainsi le terme de Concertiste de castagnettes.
Lucero Tena a donné des concerts sur les cinq continents, sous la direction de Chefs prestigieux, tels Lorin Maazel, Mstislav Rostropovich, Rafael Frühbeck de Burgos, Jesús López Cobos, Sergiu Comissiona, Franz-Paul Decket, Miguel Angel Gómez Martinez, Peter Guth, García Navarro, Adrian Leaper, etc.
À part ses récitals accompagnés à la guitare classique ou au piano, Lucero Tena a collaboré comme soliste avec des orchestres de renom comme le Philharmonique d’Israël, l’Orchestre Symphonique de Hambourg, l’Orchestre Philharmonique de Londres, l’Orchestre Symphonique de Vancouver, l’Orchestre du Capitole, L’Orchestre Symphonique de Lyon, l’Orchestre Symphonique de Jérusalem, le Bayerischer Rundfunk de Munich, l’Orchestre National d’Espagne, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de la Radio Télévision Espagnole, l’Orchestre Philharmonique de Malaga, l’Orchestre de Galice, l’Orchestre de Reykjavik en Islande, l’Orchestre de Strasbourg, l’Orchestre du Festival Strauss de Vienne, l’Orchestre du Teatro Comunale de Bologne, etc.

Eva Zavaro – violon
” Raconter et émouvoir ”
Telle est la mission de la Musique pour Éva Zavaro. Née en 1995 à Paris, d’un père compositeur français et d’une mère violoniste polonaise, Éva fit ses premières notes de violon à l’âge de 5 ans… Et aujourd’hui il lui est difficile de s’empêcher d’en jouer ! Après sa Licence au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Roland Daugareil, elle déménage à Munich pour travailler à la Hochschule für Musik, auprès de la violoniste légendaire qu’elle admire depuis son enfance : Julia Fischer. Éva est curieuse, joyeuse, elle adore voyager. Son violon l’emmène partout, en France comme en Europe, mais aussi aux États-Unis, en Chine et au Japon ! À l’aise sur scène comme un poisson dans l’eau, elle saisit chaque occasion de partager sa passion, en récital, avec piano, en soliste, avec orchestre ou même avec chœur… C’est la musique de chambre qui l’emballe tout particulièrement : elle l’a découverte à 11 ans et, depuis lors, elle a collaboré avec toutes sortes de formations. Aujourd’hui elle est membre du quatuor Abegg (avec ses amis du CNSM Clément Lefebvre, Tanguy Parisot et Adrien Bellom), et de la Rotterdam Chamber Music Society (un ensemble international, à géométrie variable).
Éva s’est vue distinguée du Prix Georges Enesco 2016 de la SACEM.
Depuis 2013, Éva explore les magnifiques possibilités de son instrument chéri, un Giovanni Francesco Pressenda de 1825.

Edgar Moreau – violoncelle
Né en 1994 à Paris, Edgar Moreau commence le violoncelle à quatre ans ainsi que le piano, instrument pour lequel il obtient son prix au Conservatoire de Boulogne-Billancourt en 2010. Après avoir suivi l’enseignement de Xavier Gagnepain, il est admis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans
la classe de Philippe Muller en 2009. Il intègre ensuite la Kronberg Academy où il étudie avec Frans Helmerson. Se produisant déjà en soliste à l’âge de onze ans avec l’Orchestre du Teatro Regio de Turin en 2006, il a depuis joué avec de nombreux et prestigieux orchestres.
Son grand intérêt pour la musique de chambre lui a offert l’occasion de jouer avec Khatia Buniatishvili, Renaud Capuçon, Frank Braley, Nicholas Angelich, Gérard Caussé, Paul Meyer, David Kadouch, Jean-Frédéric Neuburger, les Quatuors Talich, Prazak, Ébène et Modigliani… Récemment, il s’est produit avec l’Orchestre
National de France dans le Nouvel Auditorium de Radio-France (sous la baguette de N. Znaider), l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Philharmonique de Bruxelles, l’Orchestre Philharmonique de Barcelone, à Venise, Aachen, Wiesbaden, Stuttgart… Il est aussi attendu à Tokyo, Sacile, aux Festivals de Saint-Denis, de Verbier, à Cologne, Ludwigshafen, Würzburg, Amsterdam, Genève…
Edgar Moreau remporte à 17 ans le Deuxième Prix du XIVe Concours Tchaïkovski à Moscou, en 2011, sous la présidence de Valery Gergiev, où il s’est vu décerner aussi le Prix de la meilleure œuvre contemporaine. Il est également lauréat du dernier Concours Rostropovitch en 2009 avec le Prix du Jeune Soliste, du Prix de l’Académie Maurice Ravel, lauréat 2011 de la Fondation Banque Populaire et soutenu par la Fondation d’entreprise Safran pour la musique, Révélation instrumentale classique Adami 2012, Prix Jeune Soliste 2013 des Radios francophones publiques, récompensé d’un Premier Prix et de six prix spéciaux au Young Concert Artists à New York en novembre 2014, “Révélation instrumentale 2013” et “Soliste instrumental 2015” des Victoires de la Musique classique, Edgar a sorti en 2014 son premier album chez Erato.
Il joue un violoncelle de David Tecchler de 1711.

Mariam Adam – clarinette
Née à Monterey, en Californie, Mariam Adam se produit en soliste et musique de chambre dans le monde entier. Ancienne membre et fondatrice du quintette à vent Imani Winds, elle a joué sur les plus grandes scènes depuis plus de quinze ans. Choisie par le légendaire clarinettiste américain Rosario Mazzeo comme l’une de ses dernières étudiantes, elle entame alors à 16 ans un début de carrière sur la côte ouest des États-Unis, avant de s’installer à New York et d’entrer à la prestigieuse Manhattan School of Music. Elle y enseignera quelques années plus tard, auprès de son ancien professeur David Krakauer.
Mariam fonde, par ailleurs, avec la pianiste germano-américaine Evelyn Ulex, le TransAtlantic Ensemble (Ensemble officiel Steinway), qui se spécialise dans les commandes à des compositeurs de tous horizons, en plus du répertoire classique, et présente des concerts de manière très innovatrice dans des lieux divers aux États-Unis et en Europe. Leur récent album “Crossing America” présente des œuvres de Paquito D’Rivera, Miguel del Aguila, ou de Jeff Scott et Valerie Coleman, tous deux membres d’Imani Winds et compositeurs.
Mariam Adam a enregistré sept albums avec Imani Winds (Koch/E1) ainsi qu’une version inédite du Sacre du Printemps pour quintette à vent pour EMI, sélectionnée par iTunes dans les meilleurs enregistrements de l’année 2013. En 2012 paraît son disque Crossing America avec Evelyn Ulex (TransAtlantic Ensemble). Elle apparaît en 2012 et 20 13 sur Native Informant de Mohammed Fairouz (Naxos) “The Continents” de Chick Corea (Deustche Grammophon) Without a Net de Wayne Shorter (Blue Note). En 2016 elle sort le disque Havana Moon sur Arkiv/Steinway & Sons avec TransAtlantic Ensemble.

Pin It on Pinterest

Partager

Partager avec vos amis